www.detecteurdefumee.biz : Guide comparatif & tests, tout savoir sur l'installation et le choix de détecteurs de fumée depuis 2007.

Comment fonctionnent les Détecteurs de Fumée ?


Guide DAAF > Fonctionnement DAAF > Les Types de DAAF
 
Découvrez les différents types de DAAF présents sur le marché et leur mode de fonctionnement : photoélectriques, optiques, ioniques ... tous ces termes n'auront plus de secret pour vous !

Le détecteur optique

Le détecteur de fumée optique : le détecteur de fumée à cellule photoélectrique (ou optique) est le seul type de détecteur autorisé en France (tous les DAAF de la norme NF sont des détecteurs optiques). Ils sont les plus récents et les mieux adaptés aux incendies domestiques car ils réagissent aux incendies à progression lente qui peuvent couver pendant de nombreuses heures avant de s’enflammer (ex : feux provoqués par un cigarette, …). Ces détecteurs sont composés d'une diode électroluminescente (LED), d'une chambre optique, et d'une cellule photo-électrique. Lorsque la fumée arrive au niveau du détecteur, la diode diffuse de la lumière sur la cellule photo-électrique produisant à son tour un courant qui permet de déclencher l'alarme. Ces détecteurs sont particulièrement efficaces pour les incendies domestiques qui peuvent parfois couver pendant plusieurs heures avant de voir apparaitre les premières flammes. Ces feux à évolution lente sont d'ailleurs les plus nombreux et les plus dangereux.

Le détecteur ionique

Ce détecteur est composé de deux électrodes accompagnés d’un élément radioactif qui émet des rayons compose une « chambre ». Une tension est appliquée aux électrodes, ce qui fait naître un courant du à la ionisation de la chambre. Si des particules de fumée pénètrent dans la chambre, celles-ci perturbe l’intensité du courant ce qui active l’alarme du détecteur. Du fait de sa dangerosité (élément radioactif), il est désormais interdit à la vente aux particuliers. Ces derniers sont les plus anciens, ils existent depuis plus de 50 ans. Ils sont particulèrement efficaces pour les incendies avec des flammes nues. Certains pays européens ont cependant interdit la commercialisation de ces détecteurs car même si très faible, ils contiennent une source radioactive. Ces détecteurs ioniques sont interdits en France chez les particuliers.

Le détecteur linéaire de fumée

Ce détecteur fonctionne sur le principe de l'absorption de la lumière. Le détecteur envoie des pulses lumineuses qui sont réfléchies par un catadioptre. Le détecteur mesure le niveau du signal réfléchi. Une baisse du signal signifie une présence de fumée.

Le détecteur optique de flamme

Ces détecteurs possèdent une cellule sensible aux rayonnements IR ou UV.

Le détecteur de chaleur thermostatique

Lorsqu’ils détectent une température supérieure à un seuil prédéterminé, l’alarme de ces détecteurs se fait entendre.

Le détecteur de chaleur thermovélocimétrique

Les détecteurs thermovélocimétriques sont sensibles à la vitesse d'élévation de la température.